top of page
NOUT conjointe à la Lune noire

Message de Nout à l'attention de l'Âme. Deux niveaux de lecture. La seconde est poétique.

Quelle est cette réalité qui parait plus réelle que la réalité ? Quelle est cette vie parallèle quand je plonge dans le sommeil qui s’empare de moi, devenue entité désincarnée ? Ma raison crie que je rêve, affirmation incontestable qui pousse l’interrogation toujours plus loin : Pourquoi ? Réponses psychologiques, chimiques, organiques insatisfaisantes : elles vulgarisent un processus que je connais, celui d’une réalité non ordinaire qui en son temps me rêve-aile d’autres facultés que le réel d’ici-bas.

« Oh mon enfant ! Ton éveil dans ton sommeil est une prouesse qui révèle ta connaissance ontologique des mondes d’une autre réalité. Poursuis ton élan spontané vers cette dimension avec le vœu chevillé au cœur d’être éveillé dans une réalité toujours plus lumineuse. Ainsi quand re-éveillée la journée, tu bénéficieras de l’aura nourricière du monde dans lequel tu virevoltais. Ce sont toutes tes émotions qui s’accorderont aux bienfaits salutaires de ce plongeon nocturne. Purification salvatrice d’un corps subtil. Dilatation de ta conscience "Ego" incarnée à Être participatif englobant une plus grande réalité.

Message en ennéasyllabe.

Étant nantie du corps de la nuit

Tu t’éveilles dématérialisée

Dans cette autre réalité, réjouie,

 

De tes capacités, fascinées

Par cette incroyable véracité,

Du spectacle nocturne qui se produit.

 

Sous l’emprise d’une physique cécité,

Une antinomie est à résoudre

Pour calmer ton mental rationnel

 

Et surtout pour ne pas le dissoudre

Dans l’irréelle, mais non moins réelle,

Dimension de ce monde onirique.

 

Poursuis le déploiement de tes ailes

Avec le vœu chevillé au cœur

De t’éveiller dans une dynamique

 

Et lumineuse ascension en chœur

Avec les entités plus célestes

Qui accompagneront ta conscience diurne.

 

Sur la Terre tes émotions se lestent

Conformément au plongeon nocturne

Tu te nourris de l’aura des sphères,

 

 

Pour alléger l’émoi de ton âme.

Tu perçois comment te satisfaire

Non plus des terrestres mélodrames

 

Mais des divines pensées lumineuses

Qui perceront ton Ego profane

Et Rêv-aileront ton essence joyeuse.

©Isabelle Cottard Teskrat

Qui est NOUT ? ICI

bottom of page