top of page
ISIS
Interprétation du mythe au niveau ontologique

Isis est apparentée au principe féminin de la Vie et à ce titre est à la base de toutes les déesses égyptiennes féminines. Elle est magicienne de la nature et peut donc incarner toutes les fonctions et toutes les formes. Car elle représente l'archétype des valeurs ontologiques en chaque Être. Ces dernières font office d'aimants qui attirent la semence fertile, génératrice de Vie sur Terre. A ce titre elle est apparentée à la planète "sacrée" Vénus. Elle est donc le principe maternel premier (à la base des déesses lunaires) et est la cause de l’exil de l’Homme (son incarnation en la 10ème Séphirah de l'arbre de vie de la Kabbale, soit la planète Terre).

A ce niveau, Annick de Souzenelle dirait peut-être d’Isis qu’elle est le féminin de l’Être, sa part inconsciente contenant tout le réservoir des énergies animales à dompter, à aile-lever afin qu'elles soient transmuter en lumière, c'est à dire en informations. Elle va donc lancer le défi, en chaque Humain incarné, de lever ses différents voiles intérieurs, qui forment autant de tuniques d'aveuglement qui séparent sa conscience Ego des plans spirituels. (Voir l’article sur la levée des 7 voiles). Mais Isis, par-delà l'incarnation, grâce à ses larmes régénératrices, aide à leur transmutation et finalement à la résurrection.

Isis est indissociable de la partie mâle incarnée par Osiris. Rappelons qu'il est le guide de toute Âme qui se présente aux portes de la psychostasie qu'il préside, après l'âme-hors-du-corps (la mort) physique. Il se situe dans le corridor (corps y dort) de la mort en quelque sorte. Et par conséquent, est le seigneur de la réincarnation.

Isis est la partie complémentaire d’Osiris. Elle régit les voyages entre ciel (cieux) et Terre avec Osiris.

Isis et Osiris en s'unissant, unissent en l'Homme ses deux parties mâle et femelle, qui s’épousent. Et de l’union des contraires, naît Horus. Horus est la conscience trinitaire, auréolée, dont la vision perce les secrets des deux polarités réunies en lui en un tout divin.


De manière générale Isis aux Nœuds Sud, peut spécifier la composition d'un des voiles particuliers de l'âme et Isis aux Nœuds Nord, lance le défi de le lever, c'est à dire plus prosaïquement le "nettoyer". Quant à Isis conjointe la planète noire, on peut y lire ce que l'Être y à thésauriser après transmutation.

Interprétation inspirée par les lectures de Schwaller de Lubicz, les vidéos de Fernand Schwarz et Annick de Souzenelle.

bottom of page